Bloquer la route de Berdzor est le premier acte de guerre contre les Arméniens d’Artsakh.

C’est ce qu’a annoncé Jean-Christophe Buisson, directeur adjoint du prestigieux magazine français « Le Figaro », sur son microblog Twitter.

« Des écologistes pseudo-activistes azerbaïdjanais sont allés à Bakou pour se réchauffer dans des conditions de température de -10°C. A leur place, on trouve des soldats. Les masques sont tombés. Bloquer la route de Berdzor est vraiment le premier acte de guerre contre les Arméniens d’Artsakh », a écrit Buisson, en joignant des photos au message.

La route de Berdzor reliant l’Artsakh à la région de Goris et au monde entier est fermée depuis le 12 décembre par un groupe d’Azerbaïdjanais se faisant passer pour des « militants écologistes ». L’Azerbaïdjan a ignoré les appels de divers pays et organisations du monde à ouvrir la route.

L’Arménie Occidentale condamne fermement les actions de l’occupant et agresseur azerbaïdjanais, qui s’accompagnent de violations flagrantes des normes humanitaires. Une fois de plus, nous appelons nos compatriotes autochtones vivant en Artsakh à rester forts, car l’Artsakh fait et restera une partie de l’État arménien.