La région de Chahuk au Nakhitchevan était entre le I-IV siècles sous le royaume des Arshakunis, et plus tard, à partir du 10ème siècle, elle était administrativement sous le contrôle du prince Syunyat Smbat.

La région de Chahuk, comme d’autres régions du Nakhitchevan, est un territoire riche en monuments historiques et architecturaux, dont la plupart sont aujourd’hui en ruines. Les établissements historiques de Chahuk sont situés principalement dans le giron des montagnes et dans les plaines riveraines. La rivière historique du Nakhitchevan traverse le centre de la région. Aux XVIe-XVIIIe siècles, la région de Chahuk était divisée en deux parties : Chahuk et Shahapuniq, dont la partie Shahapuniq faisait parfois office de région distincte.

La région de Chahuk, comme d’autres lieux d’habitation du Nakhitchevan, n’a pas été épargnée par la destruction. Néanmoins, les centres spirituels et les monuments architecturaux de la région ont été soigneusement restaurés et de nouveaux monuments et établissements ont été établis par les princes de Syunyats et Vayots Dzor ou sous leur patronage aux XIIe-XVIIIe siècles comme valeurs de la patrie.

Dans la région du Nakhitchevan, depuis le XXe siècle, l’Azerbaïdjan occupant mène une politique de génocide culturel, dont les preuves ont été recueillies en détail par l’Arménie Occidentale et un procès international a été ouvert pour ces actions.