Le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev continue de mentir à la communauté internationale au sujet du blocus de la route de Berdzor, qui dure depuis un mois. Le membre du Congrès américain Frank Fallon a écrit à ce sujet sur sa page Twitter, faisant référence aux déclarations faites par le chef de l’Azerbaïdjan dans une interview aux médias l’autre jour.

« Il est clairement prouvé que tout cela provoque une crise humanitaire en Artsakh, bloquant l’approvisionnement vital en nourriture et en médicaments des civils. Il est troublant qu’Aliyev n’accueille la « liberté d’expression » que lorsqu’elle est utilisée pour menacer la vie des Arméniens », a déclaré Fallon. Il a souligné qu’il travaillait avec ses collègues de la commission des affaires arméniennes du Congrès américain pour motiver le secrétaire d’État américain et les dirigeants mondiaux à prendre des mesures sérieuses pour arrêter cette catastrophe provoquée par l’homme.

« Dans les prochains jours, 120 000 vies innocentes pourraient être menacées. Nous ne pouvons pas rester les bras croisés et regarder comment une véritable catastrophe se déroule sous nos yeux. « Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que les États-Unis utilisent tous les outils diplomatiques possibles pour mettre fin à ce blocus brutal », a déclaré Fallon.