Le 13 janvier a marqué la 33e commémoration du génocide des Arméniens à Bakou. À cet égard, Grigory Ayvazyan, le président de l’assemblée des Arméniens vivant en Azerbaïdjan, a répondu à la question dans une interview à Lragir.am : Combien de personnes ont émigré d’Azerbaïdjan et quels dommages matériels ont été calculés ? « Selon les chiffres officiels, environ 500 000 personnes ont émigré d’Azerbaïdjan à la suite des pogroms. Mais le nombre non officiel est plus. 500 000 personnes ont émigré de Bakou, mais selon les chiffres officiels seulement, 250 000 personnes auraient émigré de Bakou. L’Azerbaïdjan doit indemniser environ 100 milliards de dollars pour les personnes qui ont été expulsées de Bakou. Si Aliyev dit maintenant au peuple d’Artsakh que nous ouvrirons la voie à quiconque ne se considère pas comme citoyen azerbaïdjanais pour qu’il quitte l’Artsakh, qu’il se souvienne d’abord du sort des résidents arméniens de Bakou. Quand il parle de Syunik, est-il prêt à compenser ou à accepter ces gens à Bakou ?

L’Arménie Occidentale évalue positivement une telle initiative, qui est un mécanisme de dissuasion pour l’Azerbaïdjan, et ajoute que les Arméniens de Bakou et des villes voisines ont été victimes de dépossession et de génocide. Après cela, l’Azerbaïdjan, s’étant « libéré » des Arméniens, a commis un génocide culturel dans différentes régions habitées par les Arméniens.