Après cinq ans de reconstruction dans le quartier arménien de Jérusalem, le Musée de l’Histoire de l’Arménie a rouvert ses portes. Ceci est rapporté par le Times Of Israel.

Le directeur Tsoghik Karakashyan a noté que le musée est destiné à servir de « guide de la vie des Arméniens ».

Avant la reconstruction, le bâtiment du musée, qui était à l’origine une pension de pèlerins construite dans les années 1850, servait de monastère, d’orphelinat pour les enfants rescapés du génocide, de séminaire et enfin de petit musée et bibliothèque.

L’exposition centrale du musée présente une mosaïque des  5ème ou 6ème siècles, qui a été découverte en 1894 dans la zone de l’ancien complexe monastique arménien. Il porte une inscription arménienne dédiée à « la mémoire et le salut de tous les Arméniens dont le Seigneur connaît les noms ».

Le musée présente l’art matériel arménien et raconte également l’histoire arménienne de la survie dans la région.

Environ 6 000 Arméniens vivent à Jérusalem, dont la plupart sont des descendants de survivants du génocide contre les Arméniens.