Grâce à de faux « écologistes » engagés par les autorités racistes d’Azerbaïdjan (qui ne sont même pas reconnus par les écologistes d’Azerbaïdjan), le génocide des Arméniens se poursuit dans leur patrie, qui peut se propager de la République d’Artsakh à la République d’Arménie à tout moment.

En témoignent les menaces non dissimulées de nouvelle agression militaire de la part de l’Azerbaïdjan et de la Turquie, qui mettent en péril la pérennité des États porteurs du flambeau de la démocratie dans la région.

Guidés uniquement par des intérêts humanitaires, au nom de « l’Union patriotique de Chouchi » représentant la société civile de la ville et de la région de Chouchi de la République d’Artsakh, abritée à Erevan, nous lançons un autre appel à M. Armenag Aprahamian, Président de la République d’Arménie Occidentale , pour l’autoriser à servir de médiateur auprès du Conseil de sécurité de l’ONU et de ses États membres permanents, les États-Unis, la Grande-Bretagne, la France, la Russie et la Chine, ainsi qu’auprès des pays du groupe de Minsk de l’OSCE dotés d’un mandat spécial sur la question de l’Azerbaïdjan. États-Unis, Russie et France – pour assurer l’acheminement de denrées alimentaires vers la République d’Artsakh.

Étant donné que les droits fondamentaux de l’homme, y compris le droit à l’autodétermination des nations, sont devenus des concepts abstraits pour le gouvernement raciste et dictatorial d’Azerbaïdjan, dans le cadre de l’autorité que nous avons donnée au Président Armenag Aprahamian dans une déclaration du 20 décembre 2022, nous autorisons également M. Armenag Aprahamian à porter devant les tribunaux des accusations contre le président raciste d’Azerbaïdjan Ilham Aliyev pour le génocide des Arméniens d’Artsakh.

Considérant que l' »éco-terrorisme » des racistes azerbaïdjanais est un crime contre l’humanité, ayant des conséquences sur la vie quotidenne des populations de la République d’Artsakh, (territoire faisant parti de la République d’Arménie reconnue en 1920), qui est déjà passée au rationnement alimentaire,

Considérant que les forces de maintien de la paix russes ne pouvant à elles seules empêcher une nouvelle escalade de l’agression militaire, 

Nous réclamons :

-La condamnation immédiate et explicite du terrorisme d’État poursuivi par l’Azerbaïdjan à travers son blocus de la République d’Artsakh,

–  La mise en place de sanctions contre l’Azerbaïdjan ainsi que contre le Président Aliev et la suspension de son adhésion aux organisations internationales,

– Qu’une force internationale de maintien de la paix soit déployée le long de la ligne de front établie par force par l’Azerbaïdjan entre la République d’Arménie et l’Artsakh.

Ashot Harutyunyan, président de l’Union patriotique de Chouchi