Le village de Shatakh en Arménie Occidentale est situé au sud du lac de Van, à environ 40 km. Les trois sommets des montagnes de Shatakh s’élèvent sur trois côtés du village. Shatakh est un village riche en eau avec un beau panorama.

La population de Shatakh n’a jamais dépassé quelques milliers de personnes. C’était une ville-village purement arménienne et comptait 3 500 à 4 000 habitants au début du XIXe siècle, et 1 200 à 1 300 habitants dans les années précédant la Première Guerre mondiale. 

Les habitants étaient engagés dans le commerce, l’artisanat et l’entretien ménager, l’apiculture, le jardinage. Shatakh était particulièrement célèbre pour les châles. Le type de châle le plus préféré était fabriqué à partir de la laine de Shatakh, une chèvre angora. Shatakh avait deux églises arméniennes : St. Stepanos et St. Karapet. C’était un centre d’écriture. Nous connaissons plusieurs manuscrits, principalement des évangiles, écrits ici aux XV-XVII siècles.

Au Moyen Âge, Shatakh avait sa forteresse comme centre de la province, qui a survécu jusqu’à l’époque moderne dans un état à moitié ruiné. Elle fut finalement détruit en 1850-1855 par les troupes d’Osman Pacha. La population arménienne de Shatakh a participé activement à la bataille d’autodéfense de Van en 1915-16 et une partie de celle-ci, fuyant l’invasion turque, a émigré et s’est réinstallée sur le territoire de l’Arménie Orientale.