La députée européenne, Natalie Luazu, a évoqué le blocage de la route de Berdzor par l’Azerbaïdjan, soulignant que l’Artsakh est coupé du monde. Le député en a parlé au Parlement européen lors de la discussion intitulée « Conséquences humanitaires du blocus de l’Artsakh ».

Se référant aux déclarations des responsables azerbaïdjanais selon lesquelles il n’y a pas de blocus, le député a souligné que les militants « écologistes » se tenaient sur la route de Berdzor. « Le président Aliyev dit qu’il traite le peuple d’Artsakh de la même manière que les autres résidents de l’Azerbaïdjan, mais applique-t-il ce blocus à son propre peuple? » Qu’est ce qu’il va faire? dit que quiconque ne veut pas vivre en Artsakh en tant que citoyen azerbaïdjanais peut partir. Donc, c’est plus qu’un blocus, c’est plus qu’un chantage, il procède à un nettoyage ethnique. Qu’est-ce qu’on fait, rien », a-t-il dit.

L’Arménie Occidentale exhorte les structures internationales et les dirigeants des superpuissances à prêter attention aux événements qui se déroulent dans cette région. Et surtout à rappeler au Président Ilham Aliev que l’Artsakh ne fait pas parti de l’Azerbaïdjan.