Lors de la session plénière du Parlement européen du 16 au 19 janvier, avec le vote du 18 janvier, la « Mise en œuvre de la politique étrangère et de sécurité commune » a été adoptée. Rapport annuel 2022  » (PESC).

La PESC est le principal rapport annuel du Conseil sur les questions de politique étrangère, et l’accord et l’acceptation de tout libellé qu’elle contient constitue la ligne politique commune du Conseil.

Nous vous présentons quelques extraits du rapport.

Condamne fermement l’attaque de l’Azerbaïdjan en 2022 contre le territoire souverain de l’Arménie. L’agression de septembre, qui est une violation du cessez-le-feu et a de graves conséquences pour le processus de paix.

Il est réaffirmé que l’intégrité territoriale de l’Arménie doit être pleinement respectée et les autorités azerbaïdjanaises sont invitées à retirer immédiatement les troupes de tous les territoires de l’Arménie.

La conviction est exprimée qu’il n’est pas possible de parvenir à une paix stable entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan par des moyens militaires. Cela nécessite un règlement politique global conforme au droit international, y compris la Charte des Nations Unies, l’Acte final d’Helsinki de 1975 de l’OSCE, ainsi que le Groupe de Minsk de l’OSCE de 2009, principes fondamentaux d’intégrité territoriale, d’autodétermination et de non-recours à la force.

Des inquiétudes sont exprimées concernant les crimes de guerre et le traitement inhumain des prisonniers de guerre et des civils arméniens par les forces armées azerbaïdjanaises et appellent les autorités azerbaïdjanaises à libérer les prisonniers de guerre sous leur contrôle.

Le déploiement de la mission civile de l’UE à la frontière entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan est salué et le Conseil de l’UE est invité à augmenter le nombre d’experts déployés et à renforcer la présence dans la région.

Lors de la session plénière du CE du 18 janvier, l’amendement présenté au rapport sur le blocage du corridor de Berdzor par l’Azerbaïdjan a également été adopté, qui stipule : « Le Parlement européen condamne fermement le blocus illégal du corridor de Berdzor par l’Azerbaïdjan en violation de la déclaration tripartite du 9 novembre 2020, qui vise à créer une crise humanitaire pour la population du Haut-Karabakh. Le Parlement demande aux autorités azerbaïdjanaises de rétablir immédiatement la liberté de circulation dans la route de Berdzor. »

https://www.europarl.europa.eu/doceo/document/A-9-2022-0292_EN.html