Khavet est l’un des petits villages isolés de la municipalité d’Akhalkalak.

L’éloignement de la ville, le manque d’approvisionnement en gaz, le mauvais état des routes, le manque d’emplois et d’installations pour l’emploi des jeunes, la proximité de l’Arménie Occidentale occupée est quelques-uns des problèmes qui obligent les Khavétiens à quitter leur village. Ils partent à la recherche d’une vie meilleure pour que leurs enfants n’aient pas à traverser les mêmes épreuves qu’eux.

À Khavet, les gens pratiquent à la fois l’élevage et l’agriculture, qui sont les principaux moyens de subsistance des villageois. L’enfance des enfants de Khavet se termine avant même d’avoir commencé. Dès leur plus jeune âge, les enfants effectuent de durs travaux agricoles.

Comme le souligne l’un des villageois, les problèmes vous obligent à quitter le village, même si vous aimez votre lieu de naissance, mais il n’y a rien dans le village. Il n’y a pas d’occupation pour les jeunes.

Il convient de noter que 55 familles vivent actuellement dans le village de Khavet, alors que jusqu’à 100 familles vivaient dans les années 2000.

L’Arménie Occidentale lance un appel à tous les Arméniens pour qu’ils soutiennent la solution de ces problèmes, car les Arméniens de souche ne doivent plus être privés de leur patrie. Les territoires sont arméniens tant qu’il y a des Arméniens là-bas, et dans ce cas, garder les Arméniens dans ces territoires y compris avec notre aide devrait être un problème majeur pour nous.