Le Centre pour la vérité et la justice, basé aux États-Unis, a recueilli des faits en 2020, puis sur les crimes de guerre commis par la Turquie et l’Azerbaïdjan en Arménie et en Artsakh.

Dans le communiqué de presse du centre, il est mentionné qu’ils ont mené des opérations d’enquête dans la région et recueilli des témoignages de témoins concernant des crimes de guerre. Ces témoignages montrent clairement que l’Azerbaïdjan a violé la Convention de Genève et utilisé des mercenaires syriens, afghans et pakistanais en 2020, pendant la guerre. En outre, des informations ont été recueillies concernant le blocage de la route de Berdzor.

Comme pendant la guerre de l’Artsakh de 44 jours, ainsi qu’après, l’Arménie Occidentale a continué à recueillir les faits contenant les éléments d’un crime de guerre, qui prouvent que l’Azerbaïdjan a violé la Convention de Genève. Pendant la guerre de 44 jours, les soldats arméniens ont résisté à eux seuls aux combattants professionnels de plus de 6 pays qui ont combattu sous les auspices de l’Azerbaïdjan. Le combat du soldat arménien était pour le bien de la patrie et pour le droit de vivre dans les terres natales.