WESTERN ARMENIA – Le Quai d’Orsay continu a alimenté l’ambigüité de la légitimité des frappes de la coalition internationale sur la Syrie.

Chapitre I – On peut lire « Plusieurs attaques chimiques létales ont été conduites sur le quartier de la Douma le samedi 7 avril 2018 en fin d’après-midi et nous estimons avec un haut niveau de confiance qu’elles sont le fait du régime.

Chapitre II – Depuis avril 2017, le régime syrien a multiplié les cas d’utilisation d’armes chimiques et de substances toxiques dans le cadre de ses actions militaires.

En conclusion. la France estime donc (1) que, sans doute possible, une attaque chimique a été conduite contre des civils à Douma le 7 avril 2018, et (2) qu’il n’existe pas d’autre scénario plausible que celui d’une action des forces armées syriennes dans le cadre d’une offensive globale dans l’enclave de la Ghouta orientale.

Selon Arménag Aprahamian, ce rapport ne permet pas au gouvernement français de présenter une quelconque preuve que le régime syrien soit à l’origine d’une présumé attaque chimique de la Douma du 7 avril, dans la mesure où, si cette attaque a eu réellement lieu en utilisant des agents chimiques, il reste encore à le démontrer par des preuves tangibles.
« C’est pourquoi, j’invite la société civile à se faire une opinion par elle-même en lisant ce rapport » a déclaré le Président du Conseil National d’Arménie Occidentale.

Rapport mis en ligne par le ministère des Affaires étrangères

https://www.diplomatie.gouv.fr/IMG/pdf/180414_-_syrie_-_synthe_se_-_les_faits_cle81d238.pdf

Dernières news – Le ministère russe des Affaires étrangères a estimé que le véritable objectif des frappes britanniques anglo-britanniques contre la Syrie était de permettre aux hommes armés opposés aux autorités syriennes de reprendre leur souffle.
La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a déclaré lors d’une conférence de presse jeudi. « Les Syriens ont trouvé dans l’est de la Gouta des conteneurs de chlore d’Allemagne et des bombes fumigènes fabriquées à Salisbury »
« De plus en plus de preuves font progressivement surface qu’il n’y a eu aucune attaque chimique menée par les autorités syriennes à la Douma », a déclaré Zakharova.
« A l’heure où les experts de l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques (OPCW) commencent à enquêter sur la ville, de nouvelles assurances sont données que cette attaque chimique présumée n’est qu’un jeu et une provocation médiatique sérieuse », a déclaré Zakharova.
« Les forces gouvernementales syriennes ont trouvé des conteneurs de chlore, les armes chimiques les plus effrayantes transportées d’Allemagne, ainsi que des bombes fumigènes qui ont été fabriquées, et (attention s’il vous plaît!) », A déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères. Dans la ville de Salisbury. «