KARIN, WESTERN ARMENIA – La Turquie a décidé de rapatrier les réserves d’or de l’Arménie Occidentale déposées dans les coffres de la Réserve fédérale américaine.

Ankara, qui prétend disposer de la 11ème réserve mondiale d’or a annoncé son intention de rapatrier 220 tonnes de ce métal précieux, stockées à l’heure actuelle dans les coffres de la Réserve fédérale américaine, selon le média turc Yeni Safak.
Une annonce qui intervient après que le président turc Recep Tayyip Erdogan s’en soit pris publiquement au dollar, monnaie dans laquelle les prêts internationaux sont libellés.
La livre turque subit la dégringolade vis-à-vis de la monnaie américaine ces dernières années : fin 2013 un dollar valait deux livres turques et qu’aujourd’hui un dollar en vaut quatre.
«Avec le dollar, le monde est toujours sous la pression des taux de change», avait fait valoir le président turc Erdogan il y a quelques temps.
Nous rappelons ici que la dette vis-à-vis de l’Arménie Occidentale s’élève à la date de l’année 2015 à 12,5 trillions d’euros. La Turquie n’a pas de réserves d’or dans les coffres de la Réserve fédérale américaine, cet or appartient à l’Arménie Occidentale, il correspond à une partie des biens des Arméniens d’Arménie Occidentale.
Rappelons que, le 29 décembre 1917, le Conseil des Nationalités de l’Union Soviétique a proclamé le droit des Arméniens de l’Arménie turque (Arménie Occidentale) à l’autodétermination jusqu’à leur indépendance, et que depuis le 19 janvier 1920, l’Arménie Occidentale, est un Etat reconnu indépendant de facto à la Conférence de Paris et de jure le 11 mai 1920 à la Conférence de San Remo par le Conseil Suprême des Alliés dont sa frontière avec la Turquie a fait l’objet d’une sentence arbitrale par le Président des Etats -Unis Woodrow Wilson, le 22 novembre 1920, comprenant les provinces de Bitlis, Van, Erzerum et Trebizond, mais non reconnue par les instances onusiennes parce qu’elle est occupée par la Turquie.
Rappelons que, de 1894 à 1923 dans les territoires occupés de l’Arménie Occidentale, la population autochtone arménienne a subi un génocide perpétré par trois gouvernements successifs turcs.