L’affaire commence le 9 mai 2016, le président Armenag Aprahamian propose à juste titre, un projet de  Constitution pour l’Arménie Occidentale, ce projet de Constitution est adopté à l’unanimité au sein du Parlement sauf une personne, le président du Parlement Armen Ter-Sarkisyan.

http://www.western-armenia.eu/stat.gov.wa/arm/2017/Arevmdyan_Hayasdani_Hanrabedoutyan_Sahmanadroutyoun-09.05.2016.pdf

Cette Constitution étant basée sur un fonctionnement semi-présidentiel, le Président du Parlement en l’occurrence Armen Ter-Sarkisyan (qui en sous-main fait le jeu du premier ministre Tigran Pashabezyan) doit partager le pouvoir décisionnel avec le Président de la République Arménag Aprahamian.

La seconde étape de cette affaire se poursuit quand le Président Arménag Aprahamian propose une loi de ratification du Traité de Sèvres, cette loi est adoptée à l’unanimité sauf une voix celle du président du Parlement Armen Ter-Sarkisyan au pseudo « dictatura ». Basée en Russie, cette personne sans tenir compte des règles de ratification notées en dernières pages du Traité en question, s’oppose directement au Président de la République (toujours manipulé en sous-main par le sulfureux premier ministre Tigran Pashabezyan).

http://www.western-armenia.eu/news/Actualite/2016/Ratification_du_Traite_de_Sevres/L_Armenie_Occidentale_ratifie_le_Traite_de_Sevres-24.06.2016.pdf

La situation étant insupportable pour les deux complices, le sulfureux premier ministre Tigran Pashabezyan, envoie sa lettre de démission au Président de la République, le 10 janvier 2017 datée du 30 mars 2017.

http://www.western-armenia.eu/stat.gov.wa/arm/2017/Hrajaragan_namag_Vartchabed_Tigran_Pashabezyan-10.01.2017.pdf

Le Président de la République Arménag Aprahamian, après plusieurs semaines de réflexion accepte la démission de Tigran Pashabezyan, le 31 mai 2017.

http://www.western-armenia.eu/stat.gov.wa/arm/2017/Hramanaqir_N42-Vartchabedi_Hrajaragan-31.05.2017.pdf

Se retirant, le sulfureux Tigran Pashabezyan entraîne dans son périple Armen Ter-Sarkisyan et quelques autres députés (Armenag Harmandayan) et membres du gouvernement. Ainsi en juin 2017, ils entreprennent de former un autre gouvernement d’Arménie Occidentale essentiellement basé sur facebook, n’ayant évidemment aucune structure de fonctionnement.

Le premier acte de ce groupuscule dissident, Tigran Pashabezyan, après s’être autoproclamé premier ministre et après avoir désigné un soi-disant président Radig Khamoyan, tout en gardant Armen Ter-Sarkisyan et Armenag Harmandayan a été, de condamner à mort le Président Arménag Aprahamian ce qui a fait l’objet d’une procédure en correctionnelle, évidemment.

http://www.western-armenia.eu/news/Actualite/2018/Menaces_ou_condamnation_a_mort_lembarras_du_choix-29.05.2018.htm

En dehors de facebook, la caisse de résonnance de ce groupuscule dissident et criminel (incapable de former une structure réelle et représentative) se trouve être le site « Noyan Tapan » basé à Erevan, et malheureusement depuis peu, force est de constater, le journal électronique « Noyan Tapan » France.

Le 7 août 2019, à la commémoration des combattants de l’ASALA au cimetière de Yerablour, à Erevan, en présence de Vasken Sislian, le Président Arménag Aprahamian se trouve devant le fumeux Radig Khamoyan et lui dit « Maintenant que tu as signé ma condamnation à mort et que je me trouve face à toi, qu’est ce que tu fais ? ». Et en réponse, le fameux Radig Khamoyan lève son pied pour frapper le Président Arménag Aprahamian, qui évite le coup en se déplaçant légèrement en arrière. Vasken Sislian demandant au Président Arménag Aprahamian de ne pas répondre à la provocation, les choses s’en arrête là !

Par une réaction suite à un article diffusé par « Noyan Tapan » France et signé par le groupuscule dissident et criminel, dans le cadre du 9ième anniversaire de la formation du gouvernement d’Arménie Occidentale, le 04 février 2020, le Président Arménag Aprahamian lance un appel aux détracteurs-donateurs et soutiens de ce groupuscule dissident et criminel « Soyez plus généreux, quand vous voulez soutenir des criminels et usurpateurs contre l’Arménie Occidentale».

Il précise les choses suivantes : « Les fonds octroyés par ces détracteurs-donateurs et les soutiens politiques et financiers bien connus par nos services intérieurs obtenus par ces criminels usurpateurs, ne sont pas suffisants pour faire plier et détruire la structure d’Etat de l’Arménie Occidentale. Quand bien même ce groupuscule dissident et criminel, pourrait obtenir le soutien d’officines d’’Etat, rien n’y fera, l’Arménie Occidentale a atteint son niveau d’auto-suffisance et travail quotidiennement sur le renforcement de sa souveraineté.

Le Président Arménag Aprahamian, le premier ministre Karnig Sarkissian, le gouvernement d’Arménie Occidentale, les députés du Parlement d’Arménie Occidentale et toute la classe politique d’Arménie Occidentale condamnent ces agissements et ces faits dans le but de détruire la structure d’Etat d’Arménie Occidentale.

Pourtant, malgré de multiples tentatives depuis sa formation en 2004, aucun force politique téléguidée par des officines d’Etats ou groupes criminels, n’a pu faire plier et ne pourra faire plier la structure d’Etat d’Arménie Occidentale, l’Arménie Occidentale s’en trouve systématiquement renforcée.

En solidarité au gouvernement légitime d’Arménie Occidentale, vous pouvez envoyer ce message à « Noyan Tapan » <contact@noyantapan.info> et en copie à haybachdban@wanadoo.fr

WAN