Le Présdident Arménag Aprahamian lors de cette première déclaration a voulu s’adresser aux Arméniens et aux Etats qui soutenaient le peuple arménien confronté à un processus génocidaire qui dure depuis le début de cent ans, et par conséquent pour le rétablissement du droit international en direction de l’Arménie Occidentale ainsi que l’Artsakh.