Entre autres….

Le non-respect du droit international par une certaine propagande occidentale attise la guerre en Artsakh (Haut-Karabagh).

Légitimant la guerre déclenchée par le clan Aliev et par les ambitions territoriales d’Erdogan, en déformant la réalité juridique relative au statut de l’Artsakh (Haut-Karabagh) et de sa population, certains médias occidentaux utilisent le terme de «séparatistes arméniens» Pour désigner la population autochtone arménienne qui défend sa terre, son histoire et son identité. ( Conformément à la Déclaration sur les droits des peuples autochtones et autres diverses conventions par l’ONU ).

Ces médias oublient volontairement que l’Artsakh (Haut-Karabagh) et y compris l’Arménie Occidentale ont fait l’objet d’un traité international de paix en 1920 signé à Sèvres et que ce traité quand bien même il n’a pas été ratifié par certaines de ses parties, a fait l’objet d’une application par la France, et la Grande-Bretagne relativement aux différents mandats (A, B… Accord d’Angora) que ces Etats ont reçu par le Conseil Suprême des Alliés .

Ces médias oublient que la frontière entre l’Artsakh (Arménie Orientale) et l’Azerbaïdjan doit faire l’objet d’une application de l’article 92 du traité de Sèvres et proposer un autre texte ou accord ne peut remplacer ce traité international.

«Les frontières respectives entre l’Arménie, l’Azerbaïdjan et la Géorgie seront déterminées par accord direct entre les Etats concernés.

Dans le cas où les Etats concernés ne parviendraient pas à déterminer la frontière par un accord à la date de la décision mentionnée à l’article 89, la ligne de frontière en question sera confirmée par les Principales Puissances Alliées, qui se chargeront également de son tracé sur le terrain. »

Ces médias oublient volontairement que l’Arménie Occidentale est un Etat occupé par la Turquie depuis 1920, mais que son statut d’Etat ne peut être remis en cause.

Ces médias oublient volontairement que les Arméniens d’Arménie Occidentale ont déjà fait l’objet d’un génocide perpétré par trois gouvernements successifs turcs de 1894 à 1923.

Ces médias oublient volontairement que les Arméniens d’Azerbaïdjan et d’Artsakh (Haut-Karabagh) ont fait l’objet de Pogroms et de massacres de Bakou à Malagha de 1988 à 1992.

Ces médias oublient volontairement que les Arméniens d’Arménie Occidentale, d’Arménie Orientale et d’Artsakh (Haut-Karabagh) combattent actuellement contre le terrorisme international sans aucune aide de la dite communauté internationale.

Ces oublis volontaires (négations) sont graves, et bafouent à jamais la neutralité de l’information et le respect des droits humains.

Arménag Aprahamian

Président du Conseil National d’Arménie Occidentale

Laisser un commentaire