Les spécialistes de l’Organisation des Nations unies sont prêts à travailler avec la Russie pour évaluer le volume de l’aide humanitaire nécessaire au Haut-Karabakh. Le représentant officiel du secrétaire général de l’ONU, Stefan Dujarrik, l’a déclaré aux journalistes, selon la TASS.

« Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires et les autres bureaux de l’Organisation des Nations Unies sont prêts à coopérer et à discuter des possibilités d’action commune sur le terrain pour mener une première évaluation indépendante dans le Haut-Karabakh et les zones environnantes afin de comprendre pleinement les besoins humanitaires dans la région dès que possible », a-t-il déclaré.