Des désaccords sont apparus entre la Turquie et la Russie sur le déploiement de soldats de la paix au Haut-Karabakh, rapporte Reuters en citant une source. 

Le 11 novembre, les ministères de la défense russe et turc ont signé un mémorandum sur la création d’un centre de surveillance conjoint, qui surveillera le cessez-le-feu au Karabakh. 

Selon Reuters, les négociations sur les paramètres de la mission de surveillance conjointe entre la Turquie et la Russie se poursuivent. Cependant, Ankara insiste sur la création de son propre point d’observation, indépendant de l’Observatoire commun. « La Russie estime qu’il n’est pas nécessaire que la Turquie place un point d’observation dans la région, indépendant de l’observatoire commun. Cependant, c’est fondamental pour la Turquie », a cité l’interlocuteur du côté turc.

Les négociations sur cette question vont se poursuivre à Moscou et la Turquie compte sur une solution de compromis, a déclaré la source.

Auparavant, le ministre russe des affaires étrangères Sergei Lavrov, les soldats de la paix turcs surveilleront ce qui se passe exclusivement en Azerbaïdjan et ne se rendront pas au Haut-Karabakh.