Monsieur le Président,

Je vous adresse en mon nom et au nom du peuple arménien d’Arménie Occidentale nos plus chaleureuses félicitations pour votre victoire aux élections présidentielles, qui est en fait une victoire pour les États indépendants. 

Ces femmes et ces hommes, qui dans le passé ont cru aux valeurs d’honnêteté et de liberté des Etats-Unis d’Amérique  sont aujourd’hui défendus vigoureusement.

Ces Etats-Unis d’Amérique, qui durant la Première Guerre mondiale ont mis en plein jour devant la communauté internationale les crimes subis par le peuple arménien, grâce aux rapports et mémoires de Monsieur l’ambassadeur américain Henri Morghenthau à Constantinople. 

Ces Etats-Unis d’Amérique, qui pour témoigner que la Justice, la Démocratie et la Liberté sont les fondements de la première puissance mondiale représenté par son Sénat, ont reconnu le 11 Mai 1920 une République d’Arménie sur le territoire de l’Arménie Occidentale et ont accepté le mandat du 28ième Président Américain Woodrow  Wilson pour la délivrance d’une Sentence Arbitrale (le 22 novembre 1920) traçant les frontières internationales entre la Turquie et l’Etat d’Arménie.

Cette Arménie (sur le territoire de l’Arménie Occidentale)  qui a déjà été reconnue par les Puissances Alliées de facto le 19 janvier 1920 à la conférence de Paris, par les Etats-Unis de facto le 23 avril 1920 et de jure  le 11 Mai 1920 suite à la Conférence de San Remo, appuyé par le traité de paix signé à Sèvres le 10 août 1920 (Traité ratifié par l’Arménie Occidentale, le 24 juin 2016).

Ces Etats-Unis d’Amérique, qui de façon claire et explicite ont signé la Convention pour la Prévention et la Répression du Crime de Génocide (massacres turcs des Arméniens comme crime de génocide sur la base de la définition de Monsieur Raphaël Lemkin, élevé au rang de Juste pour l’Arménie au nom de l’Arménie Occidentale (le 07 Novembre 2016). 

Ces Etats-Unis d’Amérique, qui ont exprimé aujourd’hui un rejet sincère de la poursuite de cette injustice dans le monde et ont décidé de vous accorder toute leur confiance pour sauvegarder les valeurs et les vertus qui en ont fait réellement une superpuissance. 

Monsieur le Président, nous sommes des générations de survivants du génocide impatients de voir aujourd’hui les Etats-Unis d’Amérique sous votre leadership, en espérant la réalisation des droits du peuple arménien par le biais du droit des Etats relatifs à la Convention de Montevideo (approuvée par l’Arménie Occidentale le 01 Octobre 2016) et de prendre la décision audacieuse d’entamer l’exequatur de cette substance juridique correspondant à la Sentence Arbitrale du Président Woodrow Wilson. 

Monsieur le Président, je vous félicite et félicite la nation américaine consciencieuse et active, nous vous tendons une main constructive et fraternelle pour que nos deux nations puissent travailler ensemble et jeter les bases d’un avenir meilleur pour l’humanité tout entière sous l’égide de la sécurité, de la stabilité et de la prospérité, dans le respect de nos ressources génétiques, et pour que jamais plus ne se fassent de déplacements forcés des personnes ou de plans systématiques d’extermination des peuples de la terre. 

Nous sommes convaincus qu’aujourd’hui les grandes puissances du monde ont une chance réelle de corriger les erreurs du passé et d’adopter justement le droit international, principe fondamental de la Paix, sans lequel le monde serait un chaos gouverné par la barbarie, comme nous pouvons le constater actuellement dans la République d’Artsakh qui a subi 44 jours d’offensive militaire perpétrée par l’armée turco-azérie renforcée par les hordes djihadistes de Syrie.

En nous rendant Justice, Monsieur le Président, vous nous permettrez de nous associer à la réelle prise en charge de notre destinée dans l’accompagnement d’un destin mondial dont vous avez aujourd’hui le leadership. 

Vous souhaitant un prompt rétablissement, respectueusement, 

Arménag Aprahamian

Président de la République d’Arménie Occidentale