Armine Adibekyan « Notre arme est notre cerveau »

À la télévision arménienne occidentale, Armine Adibekyan, un expert de l’Azerbaïdjan, a analysé les changements de politique étrangère et intérieure en Arménie, la politique menée par le gouvernement actuel et les erreurs diplomatiques. Elle a référé la situation en Arménie et en Azerbaïdjan, avant le début de la guerre, puis après le cessez-le-feu signé. A la question que maintenant ou plus tard il y aura une guerre des ressources et qu’il est évident que l’ennemi dépasse en ressources, quelle sera notre arme, la réponse était claire que notre arme ne sera que le cerveau.