La Turquie envoie un groupe supplémentaire de mercenaires en Libye, malgré un accord conclu entre les deux factions rivales dans la guerre civile du pays, appelant Ankara à retirer les mercenaires.

Cela a été rapporté par Tert.am.

L’armée nationale libyenne, subordonnée au général Khalifa Haftar, se bat pour le pouvoir en Libye depuis 2014 avec le soutien de la Turquie et d’un gouvernement soutenu par l’ONU dans le cadre de l’accord national.

Les deux parties sont parvenues à un accord de cessez-le-feu en octobre à Genève avec la médiation de l’ONU. L’une des clauses de l’accord prévoyait « le retrait de toutes les unités militaires, groupes armés, du front, ainsi que le retrait des mercenaires et militants étrangers du pays ». 

Il est indiqué que la « session de réconciliation » entre les deux parties au conflit devrait se tenir dans la ville libyenne de Ghadames.

Cependant, l’Observatoire syrien des droits de l’homme a déclaré samedi que la Turquie prévoyait d’envoyer davantage de mercenaires syriens en Libye la semaine prochaine. 

Selon le centre, en novembre, la Turquie avait déjà envoyé 18 000 mercenaires syriens et 2 500 tunisiens en Libye.