Les défenseurs des droits humains d’Arménie et Artsakh ont publié un nouveau rapport conjoint, «Discours de haine organisé en Azerbaïdjan, hostilité envers les Arméniens de souche comme causes profondes de la torture ethnique et des traitements inhumains par les forces armées azerbaïdjanaises».

Comme rapporté par le Département des relations publiques du bureau du défenseur des droits de l’homme d’Arménie à Armenpress, le rapport étaye la politique azerbaïdjanaise de nettoyage ethnique et de génocide par des méthodes terroristes. Le rapport prouve que les atrocités, la torture et les traitements inhumains infligés par l’Azerbaïdjan pendant cette guerre sont le résultat d’années de propagande hostile et de politiques anti-arméniennes organisées. Comme indiqué dans le message, «Le rapport prouve également que la haine arménienne est en chaîne fermée en Azerbaïdjan. 

Les militaires azerbaïdjanais sont bien conscients que la torture des Arméniens ne restera pas seulement impunie, mais qu’elle sera saluée par les autorités et le public. Il est encouragé par des personnalités de la culture, du sport et d’autres personnalités publiques et reçoit des éloges du public, ciblant souvent les enfants.