Les ministres des Affaires étrangères des 27 États membres de l’Union européenne ont conclu que le comportement de la Turquie s’était détérioré. Cela a été annoncé par le chef de la diplomatie européenne Joseph Borrell, rapporte TASS.  

« Les ministres ont convenu qu’il n’y avait pas de changement radical dans le comportement de la Turquie, au contraire, il s’est détérioré dans une certaine mesure. L’évolution n’est pas positive », a déclaré Borrell. Il a précisé que ce sera discuté les 10 et 11 décembre lors du sommet des chefs d’État et de gouvernements.