45 jours. C’est le temps qu’ont résisté les Arméniens, face aux assauts répétés de l’Azerbaïdjan, de la Turquie et des mercenaires djihadistes basés avant en Syrie et transférés par la Turquie. Au terme de ce conflit, l’Azerbaïdjan a reconquis de larges territoires qui étaient sous contrôle arménien depuis le début des années 1990.

Dans ce contexte, l’Arménie qui fut la première nation se convertissant au christianisme, n’a pas pu compter sur l’aide de la France. Jean-Christophe Buisson, directeur-adjoint du Figaro Magazine, revient sur ce conflit et sur l’avenir de l’Arménie.