Comme le rapporte « Armenpress » citant des sources turques, le président français Macron a déclaré : « Les sanctions imposées par la Turquie sur les opérations de forage en Méditerranée orientale montrent que d’autres actions déstabilisatrices sont inacceptables pour l’UE ». Macron a également noté que l’UE est prête pour un dialogue avec la Turquie.

Et la chancelière allemande Angela Merkel a déclaré « Nous sommes d’accord sur la discussion des exportations d’armes vers la Turquie dans le cadre de l’OTAN. » Merkel a également noté qu’un rapport sur la Turquie devrait être préparé pour le sommet de l’UE en mars. Ce rapport examinera la question de la Libye et de l’Artsakh.