Allocution du Président Arménak Abrahamyan à l’occasion du 16e anniversaire de la formation du Conseil national d’Arménie Occidentale

En mémoire des paroles de Leonid Azgaldian et de l’âme de l’Arménie Occidentale 

  • Création du Conseil national d’Arménie Occidentale
  • Pourquoi le Conseil national des Arméniens d’Arménie Occidentale a-t-il été créé?
  • Pour arrêter l’anéantissement du peuple arménien d’Arménie Occidentale

Pourquoi la Déclaration du Conseil National des Arméniens d’Arménie Occidentale a-t-elle été proclamée à Chouchi? À la mémoire de Zoravar Andranik, car à l’été 1918, les troupes turques occupent la partie nord du territoire perse, créant un champ d’avancée vers Bakou.

En occupant notamment les villes iraniennes de Maku, Salmast, Tabriz, Serab, Ardabil et Khoy, les Turcs entendaient envoyer de nouvelles troupes en Perse via le chemin de fer Alexandropol-Julfa pour attaquer Bakou. Mais au Nakhitchevan, les détachements d’Andranik ont ​​coupé le chemin de fer et à Julfa, la garnison turque a été capturée. Pendant la période Khoy, les forces arméniennes ont frappé de manière inattendue une armée turque stationnée dans le nord-ouest de l’Iran, forçant les Turcs à mettre fin à leur attaque sur Bakou et à envoyer des forces importantes contre Andranik.

Les batailles de Khoy ont duré plusieurs jours.

Les Turcs ont subi de lourdes pertes, mais l’arrivée de forces supplémentaires constituait une menace pour la division arménienne. Dans ces conditions, Andranik a été contraint de quitter Khoy et, brisant le blocus, il s’est replié sur Julfa.

Puis, sous la pression d’un grand nombre de troupes turques, le général Andranik a été contraint de se retirer du Nakhitchevan et de pénétrer dans le mont Zangezur, dans le but de percer et d’atteindre Bakou via l’Artshakh et de bloquer l’armée turque en retraite.

Certains événements ont eu lieu en décembre, avant que la position du commandement britannique sur la question de l’Artsakh ne devienne claire.

Le 8 décembre, le capitaine Serraid de Thomson, accompagné d’un officier, est arrivé à Chouchi dans quatre voitures, chacune avec quatre soldats.

Selon d’autres sources, 50 soldats britanniques sont entrés dans Shushi pour la première fois. Le capitaine a dit qu’il était venu pour aider les pauvres de l’Artsakh et pour établir la paix entre les deux peuples, et qu’une armée britannique arriverait bientôt dans le même but.

L’un des premiers actes de Serraid fut d’exiger que le régiment nouvellement arrivé de Shushi désarme et remet ses armes. Le Conseil intérimaire, présentant l’historique de la formation du régiment, a rejeté sa demande.

Selon l’accord de cessez-le-feu de Mudros (30 octobre 1918, entre les Alliés et la Turquie sur l’île de Lemnos, Mudros), l’armée turque aurait dû quitter la Transcaucasie, mais la réalité était différente.

Andranik s’est adressé au commandement du Karabakh avec un ordre d’arrêter les hostilités. La partie arménienne a obéi à l’ordre en décembre 1918.

Pour cette raison, Shushi est resté sous confiscation mais 86 ans plus tard…

Qu’est-ce que le cessez-le-feu de Yerznka du 18 décembre 1917 a à voir avec la création du Conseil national des Arméniens d’Arménie occidentale?

Sans le cessez-le-feu de Yerznka (18 décembre 1917), il n’y aurait jamais eu de droit à l’autodétermination pour les Arméniens d’Arménie Occidentale de reconnaître les termes de la paix, jusqu’à l’indépendance conformément au droit international.

 À quoi sont liés le décret russe du 29 décembre 1917 (selon le nouveau calendrier, le 11 janvier 1918) [[1]] et la Déclaration du droit des Arméniens d’Arménie occidentale à l’autodétermination?

La Déclaration sur le droit des Arméniens d’Arménie Occidentale à l’autodétermination présente des articles qui offrent la possibilité d’appliquer le décret russe et d’autres reconnaissances des États.

Le centenaire du décret russe, qui reconnaît le droit des Arméniens d’Arménie Occidentale à l’autodétermination avant l’indépendance, est l’occasion de rappeler le contenu de chaque article.

http://www.western-armenia.eu/stat.gov.wa/fr/2011/Declaration-officielleCNA1.pdf

http://www.western-armenia.eu/stat.gov.wa/arm/2004/HaydararutyunHAKH-17.12.2004.pdf

http://www.western-armenia.eu/stat.gov.wa/en/2011/DECLARATION-OF-THE-RIGHT.pdf

[1] http://www.western-armenia.eu/stat.gov.wa/arm/2017/TurkaHayasdani_Russagan_Decret-09.08.2017.pdf

http://www.western-armenia.eu/stat.gov.wa/arm/2004/HaydararutyunHAKH-17.12.2004.pdf