Selon l’agence SANA, les troupes turques, ainsi que des militants de groupes terroristes, ont détruit des sites culturels en Syrie. En 2018-2019, dans le cadre des opérations “Khaghakhutian Akunk” et “Zhitenou Chough” «Խաղաղության ակունքն» և «Ձիթենու ճյուղ» les territoires du nord de la République arabe ont été occupés par les forces armées turques. Depuis, le contrôle des territoires est en fait passé aux mains des militants contrôlés par Ankara.

Des milices pro-turques ont été vues à plusieurs reprises détruire des sites culturels. Selon SANA, l’armée turque elle-même a été activement impliquée dans tous ces crimes. 

De nombreuses valeurs historiques et culturelles ont été transportées en Turquie et vendues sur les marchés.

Aujourd’hui, la plupart des sites archéologiques du canton d’Afrin dans le nord-ouest de la Syrie sont endommagés.

Parmi eux se trouvent les ruines de Tal Burji, Tal Ayn Dara, Tal Jenderes et Al Nabi Khuri.