Après la guerre commencée par l’Azerbaïdjan contre l’Artsakh, les expositions de tapis de Shushi, les expositions de Berdzor, du musée géologiques de Stepanakert et du musée archéologique de Tigranakert ont été enlevés d’Artsakh. Ils sont maintenant dans un endroit sécurisé.

Le vice-ministre de l’Éducation et des Sciences de la RA, Narine Khachaturyan, a déclaré cela lors d’une conversation avec le correspondant « Armenpress ».

Elle souligne d’avoir proposé au ministre de l’Éducation, de la Science, de la Culture et des Sports de la République d’Artsakh, Lusine Gharakhanyan, de demander à la partie russe de sauver les pièces, de tenir des négociations, mais ces négociations n’ont pas encore commencé. »La principale raison pour laquelle un processus de négociation n’a pas été lancé est que tant que la question des prisonniers et des personnes disparues n’est pas résolue, ils ne peuvent pas traiter d’autres problèmes », a déclaré Khachaturyan, ajoutant qu’ils ont pu retirer environ 200 petits monuments mobiles, khatchkars, pierres tombales et autres objets de l’Artsakh, qui sont dans un endroit sûr.

Il convient de rappeler qu’il existe quatre musées publics et deux musées privés à Shushi,  au Centre culturel d’Artsakh. Seules les expositions du musée du tapis ont été évacuées.