Le ministre turc de l’Énergie, Fatih Donmez, a soulevé la question de la révision du traité de Lausanne de 1923, qui définissait les frontières entre la Grèce et la Turquie.

“Après la Première Guerre mondiale et les guerres qui l’ont suivie, certaines conditions n’étaient pas claires, peut-être étaient-elles à la base des discussions d’aujourd’hui. L’un d’eux est Lausanne. Mais 100 ans se sont écoulés, je pense que nous pouvons nous asseoir et en discuter, nous mettre d’accord sur eux », a-t-il déclaré.

Il a également blâmé Athènes pour les tensions dans la région en raison d’une différence entre les frontières maritimes des deux pays.