À la suite de la guerre déclenchée par l’Azerbaïdjan, la République d’Artsakh a perdu 112,5 mégawatts de centrales hydroélectriques.

Comme le rapporte « Armenpress », le vice-ministre de l’Administration territoriale et de l’Infrastructure de la République d’Arménie Hakob Vardanyan a déclaré cela lors de la séance du Comité permanent sur l’intégration régionale et eurasienne de l’Assemblée nationale.

«Avant la guerre, il y avait 187,5 mégawatts de HPP dans la République d’Artsakh, à la suite de la guerre, il restait 75 mégawatts et la perte était de 112,5 mégawatts. Ce nombre comprend le HPP de Sarsang avec 50 mégawatts, 4 HPP avec une capacité de 12-13 mégawatts et une HPP de 12 mégawatts », a déclaré Vardanyan.

Le vice-ministre a noté qu’en 2021, le bilan énergétique initial prévoyait que l’Arménie importait 330 millions de kWh d’électricité de la République d’Artsakh, mais qu’après les événements bien connus, cette énergie serait remplacée par de l’électricité produite aux dépens des ressources internes de l’Arménie, qui est plus chère que l’électricité importée d’Artsakh.