Le défenseur des droits de l’homme d’Arménie, Arman Tatoyan, a exprimé l’avis que l’organisme d’État compétent de la République d’Arménie devrait publier le nombre des captifs du côté arménien. Nous vous présentons un extrait de la déclaration diffusée par le Défenseur des droits de l’homme d’Arménie, telle que rapportée par  «Armenpress».

« Le gouvernement arménien n’a pas publié les données sur les captifs de la partie arménienne détenus en Azerbaïdjan, justifiant sa réponse officielle d’hier, déclarant seulement que la question est de » nature extrêmement sensible « .

En fait, d’après la publication du nombre de prisonniers arméniens en Azerbaïdjan, au moins.

1) il sera possible d’augmenter considérablement la pression internationale sur l’Azerbaïdjan pour la libération et le retour des captifs;

2) il y aura lieu d’imposer des obligations supplémentaires à l’Azerbaïdjan;

3) le niveau de protection des prisonniers détenus en Azerbaïdjan augmentera;

4) le respect par l’Etat des droits des détenus et de leurs familles sera publiquement souligné;

5) L’attitude responsable de l’État sera publiquement soulignée sur cette question d’intérêt public,

6) Toute tentative de toute partie d’induire en erreur et de manipuler le public avec de fausses informations sera exclue ou considérablement réduite.

Par conséquent, l’organisme d’État compétent de la République d’Arménie doit publier le nombre de prisonniers de la partie arménienne qui, selon les informations dont il dispose ou selon sa condamnation, sont actuellement détenus en Azerbaïdjan.