Le maire d’Istanbul, Ekrem Imamoglu, membre du Parti républicain du peuple (CHP), principal parti d’opposition de Turquie, s’est rendu sur Twitter pour marquer le 14e anniversaire de l’assassinat de Hrant Dink, une figure arménienne de premier plan basée à Istanbul et rédacteur en chef du journal “Agos”.

Imamoglu a déclaré que l’orphelinat arménien de Tuzla, où Dink a passé son enfance, sera transformé en centre de jeunesse du « Camp Armen ». Il a noté que la décision avait été prise à l’unanimité au Conseil des Anciens d’Istanbul.

Selon Imamoglu, les travaux du projet architectural de la restauration du camp ont commencé.

Le camp arménien “Camp Armen” est un bâtiment abandonné et délabré dans le quartier de Tuzla à Istanbul. Occupant une superficie de 8 552 mètres carrés, le camp a acheté la fondation de l’Église protestante arménienne en 1961 et a servi de camp d’été pour les élèves pauvres et orphelins de l’école arménienne. Hrant Dink et sa femme Rakel Dink y ont grandi. Plus tard, le camp a été illégalement enlevé à la communauté arménienne par les autorités turques.