L’Arménie attache une grande importance au fait que le Parlement européen a condamné le fait que la Turquie ait transféré des terroristes armés étrangers de Syrie et d’autres endroits vers la zone de conflit de l’Artsakh.

La porte-parole du ministère des Affaires étrangères de la République d’Arménie, Anna Naghdalyan, a souligné la position du Parlement européen sur les questions humanitaires, en particulier sur le rapatriement immédiat des prisonniers.

«Les rapports adoptés par le Parlement européen le 20 janvier contiennent un certain nombre de dispositions importantes liées à l’agression azerbaïdjanaise contre l’Artsakh et à l’implication de la Turquie dans celle-ci, aux crimes de guerre, aux mesures à prendre pour éliminer les conséquences de l’agression, en particulier les questions humanitaires.

Nous appuyons les efforts de la communauté internationale, sous la forme de telles résolutions, pour contribuer à l’élimination des causes et des conséquences de la guerre, ce qui, selon la résolution, présuppose  « Le règlement final du conflit d’Artsakh dans le cadre des coprésidents du Groupe de Minsk de l’OSCE, la détermination du futur statut juridique de l’Artsakh sur la base des principes de base proposés par les coprésidents. »