Le Candidat au poste de secrétaire d’État américain, Antony Blinken, a déclaré qu’à la lumière du récent conflit d’Artsakh, l’administration Biden-Harris ré-examinera le support de sécurité américaine à l’Azerbaïdjan. Comme le rapporte «Armenpress», tel que rapporté par l’ANCA, Blinken a déclaré cela en répondant aux questions du président de la commission des relations extérieures du Sénat, Robert Menendez, par écrit.

« Je suis profondément préoccupé par la reprise des hostilités entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan l’automne dernier et la crise humanitaire dans et autour d’Artsakh », a déclaré Blinken.

Selon lui, s’il est confirmé dans ce poste, il travaillera avec le Congrès, ainsi qu’avec l’Agence des États-Unis pour le développement international, des organisations internationales telles que l’ONU, des alliés, des partenaires pour répondre aux besoins humanitaires de la région.

Menendez s’est demandé comment les États-Unis pourraient aider l’Arménie et les Arméniens de souche à se protéger de l’agression azerbaïdjanaise et turque dans le Caucase du Sud.

« Je soutiens le renforcement de la sécurité, de la stabilité et de la gouvernance démocratique en Arménie, la fourniture d’une assistance visant à promouvoir la croissance économique. Face aux hostilités en Artsakh, notre administration réexaminera notre assistance en matière de sécurité à l’Azerbaïdjan. Si elle est approuvée, j’attends avec impatience de rencontrer le Congrès et le secrétaire de la Défense pour déterminer le niveau d’assistance approprié pour répondre aux besoins de sécurité de l’Arménie et de la région. »