Arno Babadjanian est né à Erevan le 22 janvier 1921. Il écrit sa première composition musicale à l’âge de 9 ans. Les œuvres du grand compositeur, pianiste, artiste du peuple de l’URSS Arno Babadjanian ont été jouées en Arménie et dans le monde entier. Les artistes le considèrent comme un créateur merveilleux, un innovateur qui excellait dans les arts du spectacle et de la composition.

Le riche héritage créatif d’Arno Babajanyan comprend des chansons, des performances instrumentales et de la musique symphonique. Il a créé dans différents styles incluant jazz, rock ‘n’ roll, musique classique et musique traditionnelle arménienne.

Le style créatif de Babajanyan s’est formé sous l’influence d’Aram Khachaturian et Sergueï Rachmaninov. Sa personnalité créative s’est manifestée en 1950, quand il compose le « Ballade héroïque » pour piano et orchestre, qui sera récompensée par le Prix Staline en 1951, et la « Rhapsodie arménienne » pour deux pianos. Il écrit alors plusieurs chansons avec des poètes tels que Evtouchenko, Rojdestvenski, Voznessenski ou Bella Akhmadoulina. Plus tard, il collabore également avec le chanteur Muslim Magomayev, pour plusieurs enregistrements,

« La première chanson d’amour » et « Erevan » sont considérés comme l’hymne de la ville natale.

« La meilleure ville du monde », « Des ponts », « Devine mon souhait », « Ne te presse pas » de Babajanyan et d’autres chansons interprétées en URSS et à l’étranger sont célèbres.

Arno Babajanyan est décédé à Moscou le 11 novembre 1983.