Au quatrième jour du séminaire, Lydia Margossian, représentante de l’Arménie Occidentale auprès de l’ONU et ministre des Affaires étrangères de la République d’Arménie Occidentale, a présenté la stratégie diplomatique de l’État, notant que chaque initiative devrait prendre en compte le retour des Arméniens autochtones dans leur patrie (Arménie Occidentale) et le retour des territoires de l’Arménie Occidentale, actuellement occupés par la Turquie.

Dans ces circonstances, on craint que les  exilés arméniens perdent leur identité, s’assimilant à d’autres peuples, ce qui entraîne un certain nombre de problèmes.

Lydia Margossian considère qu’il est prioritaire d’œuvrer à la préservation de l’ancienne culture de l’Arménie Occidentale, de prendre possession de l’énorme richesse culturelle qui appartient de droit au peuple arménien.

Parlant des plans futurs, Mme Margossian a indiqué qu’elle participera aux sessions de l’ONU et de divers organismes internationaux sur les questions des peuples autochtones, et présentera les questions relatives aux peuples autochtones vivant en Arménie Occidentale.