Le 5ème jour du séminaire, le président de l’Arménie Occidentale Armenag Aprahamian a présenté l’article 93 du Traité de Sèvre, qui particulièrement déclare « Considérant que les principales puissances alliées ont reconnu l’Arménie comme un État souverain et indépendant », expliquant son importance pour le peuple arménien. Il a évoqué le mot «diaspora» – son utilisation erronée chez les arméniens, car l’utilisation de ce mot divise les arméniens en plusieurs parties. C’est pourquoi nous utilisons le terme “arméniens déportés”, qui contient l’idée d’une réclamation.

Ensuite, Lydia Margossian a parlé de l’ONU, en particulier, du siège officiel du représentant de l’Arménie Occidentale à Genève, ainsi que du libre droit de participer aux séances au bureau de New York.

La députée de l’Arménie Occidentale Ruzanna Khachatryan a présenté sa vision de l’Arménie Occidentale, appelant à l’unité et exigeant le retour dans la patrie où le peuple arménien a vécu pendant des siècles avec le droit des indigènes, et qui est aujourd’hui occupée par la Turquie.