Le défenseur des droits de l’homme de la RA a présenté plusieurs exemples de haine enracinées en Azerbaïdjan. Voici un extrait du post Facebook.

“Cette fois, quelques messages de vrais utilisateurs des médias sociaux azerbaïdjanais:

1) « Les femmes arméniennes et les enfants arméniens doivent être tués », a déclaré un membre du Barreau des avocats d’Azerbaïdjan.

2) Je n’ai pas pitié de l’enfant arménien. Le meilleur arménien est l’arménien mort.

3) Les survivants arméniens doivent être tués. Torturer avant de tuer.

4) Je veux des arméniens qui ont été dépouillés et violés.

5) Les arméniens doivent être tués et éliminés de cette planète et tous ceux qui sont de leur côté doivent être tués de la même manière.

Le principal problème ici est que les publications mentionnées utilisent les mêmes mots que ceux utilisés par les autorités et les personnalités culturelles azerbaïdjanaises. Il y a des sources azerbaïdjanaises et turques dans ces publications.”