Toutes sortes de rassemblements, marches et conférences de presse ont été interdits pendant 15 jours supplémentaires à Van, en Arménie Occidentale.

Le bureau du gouverneur a annoncé que l’interdiction serait en vigueur du 3 au 17 février.

Si dans les déclarations précédentes l’interdiction était basée sur des raisons de sécurité liées à d’éventuelles actions de militants kurdes ou à des opérations contre eux, cette fois, la raison en est les restrictions sur le coronavirus.