Selon les résultats de 2020, la Turquie est le premier pays à être reconnu coupable de violations par la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH).

Le chroniqueur du journal turc « Hürriyet » Sedat Ergin a abordé le sujet. 

«La semaine dernière, la CEDH a publié des statistiques par pays sur les jugements rendus depuis sa création en 1959. La Turquie a de nouveau maintenu sa position de leader en termes de violations. De plus, si l’on tient compte du fait que la Turquie a autorisé les demandes individuelles en 1987, ces violations n’ont eu lieu que pendant 34 ans », écrit l’auteur.

Selon les données publiées, la CEDH a rendu un total de 3742 jugements contre la Turquie entre 1987-2020, dont 3309 ont été accusés d’avoir violé au moins un droit.