Hrant Matevosyan est né le 12 février 1935 dans le village d’Ahnidzor dans la région de Toumanian.

Il a étudié à l’école du village, puis a poursuivi ses études à l’Institut pédagogique de Kirovakan (Vanadzor).

De 1958 à 1962, il a étudié à la Faculté d’histoire et de linguistique de l’Institut pédagogique d’Erevan. Parallèlement à ses études, il a travaillé comme relecteur dans le magazine Sovetakan Grakanutyun (Soviet Literature) et  Grakan Tert (journal littéraire).

En 1965-1967, il suit des cours de rédaction de scénario supérieurs à Moscou.

Matevosyan commence sa carrière littéraire en 1961 avec un essai « Ahnidzor ».

Tout son travail ultérieur est lié au village et au villageois. Ses héros sont des gens qui ne quittent pas leur monde, leur village, souffrent toute leur vie parce qu’ils croient que le premier devoir d’une personne est de travailler et d’améliorer le monde.

Membre de l’Union des écrivains de l’URSS depuis 1964. En 1996-2000, il préside l’Union des écrivains d’Arménie.

Un certain nombre de films basés sur ses romans («Menq enq, mer sarere», «Ashnan arev», «Tere») ont été réalisés, des performances ont été mises en scène. Matevosyan a été reconnu non seulement en Arménie mais aussi dans l’ex-Union soviétique, recevant l’une des plus hautes distinctions littéraires soviétiques, le prix d’État.

Les travaux ont été traduits et publiés en russe, anglais, français, allemand, lituanien, moldave, estonien, géorgien, kazakh, kirghize, ukrainien, tchèque, hongrois, norvégien, bulgare et dans d’autres langues.

Matevosyan est décédé le 12 décembre 2002 à l’âge de 67 ans. Il est enterré au Panthéon après Komitas d’Erevan.