L’Iran maintiendra sa présence en Syrie, a déclaré à RIA Novosti, le conseiller principal du ministre des Affaires étrangères de l’Iran, Ali Asghar Khaji.

“Nous sommes en Syrie à la demande du gouvernement syrien, nous fournissons des conseils militaires, nous continuerons de le faire aussi longtemps que le peuple syrien, le gouvernement syrien, le voudra. Que ceux qui sont entrés illégalement en Syrie et occupent ses terres en ressortent”, a-t-il dit.

Il a également salué les déclarations américaines sur la possible cessation de la sécurité le long des champs pétrolifères de l’Euphrate, mais ne leur fait pas confiance.

Il a souligné que le pétrole à l’est de l’Euphrate « appartient au peuple syrien ».

Il convient de rappeler que seules certaines unités des Forces armées russes et des Forces armées iraniennes sont légalement situées sur le territoire de la République arabe syrienne.

Illégalement, en violation flagrante du droit international, les forces armées turques sont en Syrie, qui a en fait saisi les régions du nord de la Syrie, certaines unités américaines situées dans les zones kurdes, assurant la sécurité de la production pétrolière.