Le président turc Recep Tayyip Erdogan a accusé les États-Unis de soutenir les militants kurdes qui, selon Ankara, ont tué 13 Turcs enlevés dans le nord de l’Irak, ajoutant que la condamnation américaine était une « blague », a rapporté Reuters.

La Turquie a accusé dimanche le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) d’avoir exécuté 13 de ses ressortissants,dont des soldats et des policiers. Washington a déclaré condamner les meurtres si les allégations selon lesquelles le PKK est responsable sont confirmées.

Selon Erdogan, la déclaration américaine montre qu’ils soutiennent le PKK et les forces kurdes syriennes.