Le Dr. professeur Abdullah Kaya, directeur du Centre de recherche et d’application du chat Van en Arménie Occidentale, a déclaré que l’épidémie affecte les animaux autant qu’elle affecte les humains.

Soulignant que les propriétaires de chats ne doivent pas oublier que les animaux ont aussi des émotions, le professeur a déclaré:  “Les gens ont refusé d’aimer leurs chats au début de l’épidémie. Par conséquent, nous pensons qu’il peut y avoir certains troubles du comportement. Les propriétaires de chats doivent savoir que leurs animaux de compagnie ont des sentiments. Ils doivent mieux prendre soin d’eux dans des moments comme ceux-ci”

La Villa du chat Van a été fermée aux visiteurs pendant un certain temps en raison de l’épidémie et a rouvert après la prise des mesures préventives nécessaires. Un travail a été fait pour ne pas endommager la psychologie des chats Van.

Laisser un commentaire