Plus de 170 membres de la Chambre des représentants des États-Unis ont appelé l’administration du président Biden à reconsidérer sa position sur la Turquie au milieu de nombreuses informations faisant état de violations des droits de l’homme.

Tel que rapporté par Armenpress, les membres de la Chambre des représentants ont envoyé une lettre à l’administration du président.

“Alors que l’administration du président Biden façonne sa politique étrangère envers la Turquie, nous vous demandons de prêter attention aux violations alarmantes des droits de l’homme qui ont eu lieu sous le président Recep Tayyip Erdogan. Le président Erdogan et son parti ont utilisé leurs 20 ans au pouvoir pour affaiblir le système judiciaire turc, réprimer la liberté d’expression et une presse libre et emprisonner illégalement des opposants politiques, des journalistes et des membres des minorités nationales.”, – dit la lettre.

Les membres de la Chambre des représentants ont noté que plus de 80000 citoyens turcs ont été emprisonnés ou détenus depuis 2016 et que plus de 1500 ONG (organisations non gouvernementales) ont été fermées.