Serovbe Benkoyan est né en 1846 dans le village de Kartsakhi à Djavakhk, dans la famille de Benkoyents Gaspar, qui a émigré de Basen pendant la guerre russo-turque. Son père meurt très jeune.

Les temps et les conditions ne permettent pas à Serovbe de pouvoir recevoir une éducation systématique. Son amour pour l’éducation, la chanson et la musique s’éveille en lui dès son plus jeune âge. Le désir et le rêve de devenir ashugh se renforcent progressivement en lui, et il commence à composer des chansons. Il apprend bientôt à jouer du saz, à maîtriser les nuances et les particularités de l’art ashugh.

Au cours de sa vie créative de quarante ans, le fils talentueux de la nation arménienne a effectué de nombreux voyages dans diverses colonies, y compris en Arménie Occidentale. Il avait de grandes relations avec des personnages célèbres, ce qui lui a permis de participer à la lutte de libération du peuple arménien. Il entretient des relations amicales avec les membres de la société patriotique «Barenpatak» organisée à Alexandropol.

Divers recueils de chansons Jivani ont été publiés. Nous avons reçu environ 800 chansons de Jivani. Ses chansons ont été écrites et développées par K. Kara-Murza, Makar Yekmalyan, Komitas et autres.

Serovbe Benkoyan est décédé le 24 février 1909. Un grand nombre de représentants de différentes nations ont participé aux funérailles du célèbre ashugh.