Le ministre de la Justice de la république d’Arménie, Rustam Badasyan, est à Kyoto, au Japon, du 5 au 11 mars 2021. Le ministre participe au 14e Congrès de l’Organisation des Nations Unies pour la prévention du crime et la justice pénale (UNODC).

Dans son discours, le ministre Badasyan a également abordé les questions du discours de haine et a noté que cette question est urgente pour l’Arménie, car le peuple arménien a été victime de discrimination, de persécution, de crimes de haine et de génocide à travers l’histoire en raison de son intolérance à son origine ethnique, l’identité religieuse et culturelle.

“Le recrutement de terroristes étrangers par la Turquie et leur déploiement ultérieur dans les rangs des forces armées azerbaïdjanaises pour les hostilités contre l’Artsakh est un autre crime grave commis par l’Azerbaïdjan et la Turquie en violation flagrante de toutes les normes internationales.De nombreux éléments de preuve provenant de sources pertinentes montrent que la Turquie et l’Azerbaïdjan soutiennent et contribuent à l’augmentation et à la propagation de la menace terroriste dans notre région”, a déclaré Rustam Badasyan, se félicitant de la Déclaration de Kyoto pour lutter contre le crime de terrorisme.