Cela a été rapporté par le département des relations publiques du bureau du défenseur des droits de l’homme.

Seules les institutions nationales des droits de l’homme dotées du statut international «A» ont une telle opportunité.

Avant le message vidéo, un rapport écrit plus détaillé du défenseur des droits de l’homme a été soumis au Conseil.

Le message vidéo et le rapport écrit indiquent que pendant la guerre de septembre-novembre 2020, les forces armées azerbaïdjanaises ont torturé et maltraité des militaires et des civils arméniens. En outre, les militaires azerbaïdjanais utilisent les mêmes mots dans les vidéos de torture et de mauvais traitements que dans les discours officiels azerbaïdjanais.

Les crimes ethniques contre les Arméniens sont encouragés par les autorités azerbaïdjanaises et confirmés par les jugements de la CEDH.

Cette session particulière a été consacrée à une discussion avec le Rapporteur spécial de l’organisation des Nations Unies sur la torture.