Le défenseur des droits de l’homme d’Arménie, Arman Tatoyan a publié un rapport spécial indiquant que les autorités azerbaïdjanaises ont commis des crimes contre l’humanité dans le cadre des attaques armées dans les conditions du COVID-19 contre l’Artsakh et l’Arménie. «Armenpress» en a été informé par le service des relations publiques du bureau du défenseur des droits de l’homme.

Il est à noter que ce rapport extraordinaire du Défenseur des droits de l’homme montre avec des exemples concrets et une analyse professionnelle «les crimes commis par l’Azerbaïdjan contre l’humanité dans le contexte de la catastrophe du COVID-19».

Le rapport spécial indique qu’en dépit des déclarations du Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies et du Conseil de sécurité selon lesquelles, dans les conditions du COVID-19, les hostilités devraient être arrêtées immédiatement dans toutes les situations, l’Azerbaïdjan a entrepris une agression contre l’Artsakh.

Le rapport sera envoyé aux structures internationales compétentes, aux organismes étatiques de la République d’Arménie », indique le communiqué.

Le rapport spécial de l’ombudsman est ici.