Anaïd Boyadjian a interprété samedi soir, sur la scène de The Voice, un titre de Jacques Vincent Baguian : « Je suis une tombe ».

Notre auteure interprète vit en France, de racine arménienne. Issue d’une famille de musiciens, elle a toujours baigné dans cet univers, et notamment dans la musique arménienne traditionnelle.

Sur la scène de The VoiceAnaïd est accompagnée de son frère Azad aux percussions (dohol) et de son papa Hagop, au duduk. Elle interprète une chanson inspirée d’un chant traditionnel arménien pour rendre hommage à son peuple d’origine et faire connaître cette musique.

Anaïd Boyadjian – Auteur-Interprète « En tant que arméniens, on souhaite vivre en paix sur notre terre ancestrale. C’est ce message, sans animosité, universel, de paix et d’espoir, que je voulais faire passer. »

Extrait de « The Voice », du samedi 13 mars 2021.